Rechercher

Votre position d'endormissement en dit long sur vous

ou « Dis-moi comment tu dors et je te dirai qui tu es ! »

 

La manière dont nous dormons peut révéler certains traits de notre personnalité, à vous de lire cet article pour découvrir si la vôtre est révélatrice !

 

Saviez-vous que votre position d’endormissement en dit long sur vous ?


Léonard De Vinci s'octroyait 20 minutes de sieste toutes les 4 heures afin de recharger ses batteries intellectuelles ; Charles Dickens, quant à lui, dormait la tête au Nord parce qu’il pensait que cela améliorait sa créativité ; Quant aux bébés loutres, ils émettent de petits grincements durant leur sieste parce qu’ils sont assez mignons pour nous faire craquer. Peu d’entre nous ont des habitudes de sommeil aussi excentriques que celles de Maria Carey qui s’entoure de 15 humidificateurs avant de se mettre à la sieste l’après-midi ; toutefois de légères subtilités dans nos façons de piquer un somme en disent autant sur nous que la musique que nous écoutons, la couleur qui nous attire ou le chemin de vie que nous choisissons.

 

La position dans laquelle nous dormons a beau être un choix qui relève entièrement du subconscient, c’est notre personnalité qui dicte nos positions d'endormissement, et il semblerait que pour apprendre à connaître quelqu'un il faille s'interresser à son sommeil.

 

Comment dormez-vous la nuit ? Sur le côté, sur le dos ou sur le ventre ? Que vous le croyiez ou non, cela peut en dire énormément sur qui vous êtes lorsque vous êtes éveillé…

Quelle est votre position de sommeil préférée ? Choisissez-en une et lisez le commentaire s’y rapportant pour découvrir ce que cela révèle de votre personnalité.

 positions d'endormissement

 

La bûche (sur le côté)

Cette position, dans laquelle le dormeur est installé sur le côté, les jambes parfaitement tendues et les bras de chaque côté, est la deuxième position la plus adoptée. Bien que la position semble raide, la personne qui dort dans cette position n’est pas rigide du tout. Les dormeurs latéraux sont des personnes très sociables et faciles à vivre. Même s’ils se plaisent à converser avec toutes sortes de personnes, ils préfèrent de loin les petits comités. Ils sont également très confiants, ce qui peut les rendre parfois un peu naïfs.

 

Le soupirant (sur le côté bras tendus)

La position du soupirant ressemble beaucoup à celle de la bûche. Le dormeur sommeille sur le côté mais ses bras sont tendus vers l’avant, un peu comme s’il était une momie. Des études ont démontré que les personnes qui choisissaient cette position étaient généralement très accueillantes et ouvertes. Elles peuvent toutefois être méfiantes et se montrer très cyniques. Les adeptes de la position du soupirant sont aussi lents que des tortues lorsque vient le moment de prendre une décision, mais une fois leur objectif fixé, ils sont aussi têtus qu’une mule et il devient alors impossible de leur faire changer d’avis.

 

Le soldat (sur le dos)

La personne qui dort dans la position du soldat est celle qui dort sur le dos avec les bras allongés de chaque côté. Ces personnes réservées sont dignes de confiance, essayant de se montrer fortes, des personnes discrètes qui n’aiment pas se faire remarquer. Elles seraient dotées d’un solide équilibre psychique. Elles sont très organisées (presque rigides…), calmes, se prennent et prennent leur entourage très au sérieux. Cela signifie également qu’elles sont très exigeantes envers elles-mêmes tout comme envers les autres. Elles ont également tendance à ronfler…

 

L’étoile de mer (sur le dos, bras écartés en l’air)

La position de l’étoile de mer est l’une des moins courante (5 % des dormeurs). Les dormeurs “en étoile de mer” dorment sur le dos, les jambes étalées et les bras jetés au-dessus de la tête, un peu comme un cactus. Les personnes qui dorment dans cette position plutôt originale sont très loyales et font de l’amitié l’une des priorités de leur vie. Elles sont décrites comme des amies attentives, altruistes et qui restent discrètes sur elle-même. Elles adorent être à l’écoute des problèmes des autres et feront tout pour leur venir en aide, dans la mesure du possible. Ce qui est logique puisque si l’on observe bien cette position, on dirait que le dormeur tente de joindre les bras pour enserrer quelqu’un. Cette position pourrait également être synonyme d’une personnalité très ambitieuse.

 

En chute libre (sur le ventre)

Les dormeurs « en chute libre » (dans la position du parachutiste) reposent sur leur estomac, la tête penchée sur le côté et les bras enroulés autour de l’oreiller. Comme le suggère l’expression, ces dormeurs sont dotés d’une personnalité ouverte, grégaire et joyeuse. Ils seraient également intrépides, nerveux et susceptibles… Cette position pourrait révéler une frustration sexuelle car le dormeur a l’air de vouloir entretenir un contact « amoureux » avec son lit. Ils sont parfois si directs qu’ils en manquent bien souvent de tact. Ils peuvent paraître libres d’esprit la plupart du temps, mais ce sont en fait souvent de grands anxieux, en permanence sous contrôle. Bien qu’ils aiment souvent la prise de risque, ils sont en même temps étonnamment sensibles à la critique. Cette position serait également caractéristique de l’adolescence, période d’hypersensibilité et de situations émotionnelles plus instables qu’à l’âge adulte. Cette position ne concerne que 7 % des dormeurs.

 

Le fœtus (en chien de fusil)

La position foetale, la plus répandue, est celle où la personne dort sur côté avec les jambes repliées. On l’appelle aussi « en chien de fusil » et les genoux remontent jusqu’au ventre, la personne étant recroquevillée sur elle-même. Cette position rappelle la position du fœtus bien à l’abri dans le ventre de sa mère. En fait, selon une étude réalisée par le spécialiste Chris Idzikowski, docteur et auteur d’un livre “Apprendre à Bien Dormir”, 41 % des gens dorment ainsi. Si cette positon est la vôtre, vous pouvez paraître comme quelqu’un de très froid mais vous êtes en réalité quelqu’un de très timoré et sensible. Les personnes qui dorment dans la position du foetus sont parfois aussi des personnes qui ont tendance à ruminer les problèmes et à s’inquiéter inutilement. Il semblerait que ces personnes, dont la grande majorité sont des femmes, souffriraient de carence affective et se replieraient ainsi sur elle-même dans un élan de protection, comme le ferait une tortue lorsqu’elle rentre dans sa carapace, en proie à un sentiment d’insécurité.

 

Impacts des positions de sommeil sur la santé

D’après les chercheurs spécialisés dans ces études, la position que nous choisissons pour dormir aurait des conséquences sur notre état de santé. En effet, il est préconisé de dormir sur le côté car ce serait la meilleure position de sommeil. D’ailleurs, depuis l’époque de l’Antiquité, il est même préconisé de dormir sur le côté droit afin de ne pas comprimer la région du cœur.

A l’époque médiévale, on conseillait même de dormir alternativement du côté droit, puis du côté gauche. Certains avancent que le fait de dormir sur le ventre améliorerait la digestion tandis que les remontées acides, les problèmes d’apnées du sommeil ou encore les ronflements seraient favorisés lorsque l’on dort sur le dos.